@stellamccartney

Le Stella McCartney Gate

Et si on parlait de la nouvelle collection printemps-été de la maison Stella McCartney? Selon les prévisions de Stella, on s’habillera dans les beaux jours prochains en jeans délavé, très années 80 et imprimés Wax. En plus du fait que j’ai trouvé sa collection peu attrayante encore moins harmonieuse, Stella s’est attiré le courroux de la majorité des Afro-centristes sur la toile. Ces derniers l’accusent d’appropriation culturelle. L’objet du scandale : Le wax ! Ce petit bout de tissu qui représente à lui seul l’identité de la mode Africaine. Pour la plupart de ses détracteurs, la marque pêche en ne donnant pas le crédit qu’elle devrait aux designers Africains. Le site OkayAfrica, plus virulent l’accuse de “ colonisation” et l’invite à arrêter d’utiliser des designs que les Africains ont porté pendant des années pour ainsi se l’approprier en les vendant à des prix exorbitants.

Oui, ceci est inacceptable! Et pour soutenir mon peuple spolié, je décide de passer un coup de fil à la maison Stella McCartney pour leur faire part de mes profondes pensées au sujet de ce “hold-up” culturel. Voici ci-dessous notre conversation virtuelle.

Moi: Bonjour, je souhaiterais parler à Stella McCarthney s’il vous plait!

La team Stella McCarthney: Mmm… Madame Stella n’est pas dans nos locaux, elle est en déplacement en Afrique pour l’hommage à la dépouille du dernier rhinocéros blanc.

Moi: Intérieurement (Oui c’est cela!… En Afrique en train de nous voler notre culture oui!) Très bien. Serait-il possible de parler à Stéphane Jaspar (le responsable marketing de la marque)?

La team Stella McCarthney: Je vous prie de me donner votre nom, l’objet de votre appel et j’essaierai de vous mettre en relation.

Moi: SevGranderoyale, la seule, l’unique fashion detective.

Stéphane Jaspar: Stéphane à l’appareil,

Moi: Salut steph! Comment ça va très cher? Je vous appelle au sujet du Stella Gate.

SJ: Le Stella Gate?…

Moi: Vous savez, la dernière fashion week à paris, le défilé de Stella avec les zéro mannequins noirs tous habillés en imprimés wax ?… C’est que beaucoup se plaignent et accusent même Stella d’appropriation culturelle. Que pensez-vous de toute cette polémique?

SJ: ben…J’ignore ce que vous voulez dire par appropriation culturelle. Vous savez, cette collection est en parfaite harmonie avec l’esprit de la marque qui reste engagée dans le développement durable, ainsi que le respect de l’environnement et du droit des animaux. On a donc collaboré avec la marque Néerlandaise Vlisco pour créer les imprimés de notre collection. J’imagine que vous savez qui sait Vlisco? Cette compagnie crée depuis 1846 l’original Wax Hollandais. Oui, Hollandais, comme son nom le dit.

Moi: Oui mais non… Le wax est Africain! On le porte depuis des lustres! C’est notre héritage!

SJ: Probablement! Mais ce n’est pas pour égard à votre « héritage », que l’on demandera au business d’arrêter de tourner. Je veux dire, nous avons contacté une entreprise Européenne-Hollandaise, qui se trouve est le leader mondial de la production de l’imprimé wax de qualité. Nous avons effectué une collaboration et de cela est sorti les pièces uniques de notre nouvelle collection, rien de plus compliqué. Nous n’avons pour ainsi dire, fait de mal à aucune autre culture.

Moi: Ceci n’est pas acceptable! Et je vous demande d’éviter de nous taper sur le système s’il vous plait! Nous savons tous que l’imprimé wax a été importé en Afrique depuis la Hollande mais nous sommes le peuple qui a assuré la promotion de ce tissu et vous ne pouvez ignorer qu’il est l’essence même de la culture Africaine en matière de mode. Aussi, de quelle collaboration exceptionnelle avec Vlisco me parlez-vous? Vous avez dessiné des ventilateurs et des microphones comme imprimés et vous parlez de design?!! Le saviez-vous que l’inspiration pour la création des dessins sur l’Ankara (oui, c’est le nom Africain) n’est pas le fruit du hasard mais le résultats de la situation sociale qui prédomine dans un pays Africain donné? Également le nom attribué à un pagne résulte d’une participation collective de toute la communauté. Une sorte de brainstorming collectif. Le pire, c’est que votre robe que vous vendez plus de 1600 dollars est exactement le modèle de la robe que ma mère enfilait pour nous faire la cuisine.

SJ: Dites-moi., A t’elle protégé le design de sa robe votre maman?

Me: Bien sur que non! Quel intérêt?!

SJ: Bien, bien…C’est quel nom déjà?…SevGranderoyale? Ok, Vous savez quoi? Nos “ventilateurs” ou “microphones” ou “robes maman-va faire- à -manger” sont tous des modèles protégés par le droit de la propriété intelectuelle. Cela veut concrètement dire, vous ne trouverez pas ces articles au marché de Dantopka ou d’Adjamé. sauf chez Stella McCartney. Autrement, ce ne serait rien d’autre que des contrefaçons. C’est ce qu’on appelle le “Branding” très chère. Prenez note. Et maintenant, je vais devoir raccrocher pour ne pas immobiliser la ligne. Il y a certainement une fidèle cliente habitant Mayfair qui essaie de joindre la maison pour sa prochaine tenue pour le cocktail qu’elle organise. Merci tout de même pour votre appel. C’était un plaisir de discuter avec vous.

….tut…tut…tut…

Moi …. Mon téléphone à la main, réalisant que le système encore une fois vient de nous la faire à l’envers. Vlisco en sa qualité de propriétaire du wax ou “imprimé Africain” peut se permettre de travailler et collaborer avec qui bon lui semble. On ne peut parler d’appropriation culturelle d’une chose que nous ne possédons pas. Il a beau être le “symbole de la mode Africaine ou encore notre “héritage culturel”, il n’empêche que nous ne sommes que des consommateurs depuis oh combien de générations, de ce fichu Wax Hollandais. Nous sommes les architectes de son succès et de sa renommée. Vlisco peut se targuer de cette crédibilité pour maintenant charmer le secteur plus porteur de la mode Occidentale de luxe. C’est le jeu ma Lucette, ça n’a rien de personnel. Ne nous méprenons surtout pas, Vlisco nous aime, chers petits Africains ! Nous sommes une famille, et partageons le même héritage, ne l’oublions pas. Ne changeons donc pas une équipe qui gagne. Restons de bons consommateurs Vlisco et de dévoués ambassadeurs bénévoles du wax Hollandais!

Pour les motivés je vous invite à lire mes précédents posts sur le sujet wax.

Vlisco fête ses 170 ans?Stratégie ou petite sauterie sans arrières pensées?

Je suis Africaine et je n’aime pas l’imprimé Africain

 

@StellaMccartney
catwalkstella
@stellamccartney
@stellamccartney wax dress maxi
wax dress

4 réflexions sur “Le Stella McCartney Gate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *